La neurosémiotique

English

Sémiotique de la pensée

La pensée est une production de signes. On a longtemps tenu le sujet (Moi) comme le producteur de ces signes, mais il semble que ce qu'on a longtemps pris pou une entité psychologique indivisible soit le produit symbolique de la pensée. Or, si le cerveau humain produit les signes, ce qu’on a appellé l’esprit ou la conscience unifiée, devra être décrit comme une modalité matérielle.

Il en va des signes mentaux comme des autres signes.  C.S.Peirce nous a donné, dans Symbolic Logic, un vocabulaire systémique qui tient compte du fonctionnement de la pensée. En mettant en relation la triade icône/indice/symbole et l’opposition binaire signe d’essence/signe d’existence, nous sommes amenés à considérer les rôles différents de l’iconicité. Selon que la pensée essaie de ramener chaque signe à un seul sens valable (réduction) ou de disséminer le sens (instauration), l’icône sera logique ou analogique.

L’icône logique sert de base (ground) à la production du signe d’essence ou symbole rhématique, par exemple un nom commun (Perice, 2.260), alors que l’icône analogique sert de base à la production du signe d’existence ou indice: lorsque la production de signes mentaux est soumise à la loi de l’iconicité réductrice, la pensée opère une symbolisation; lorsque cette production est soumise à la loi de l’iconicité analogique, la pensée opère une indexicalisation.

La description de l’activité cervicale a permis de dégager certaines fonctions spécifiques de chacun des hémisphères du cerveau humain. L’hémisphère gauche est spécialisé dans le langage, le raisonnement et tout codage logico-analytique; l’hémisphère droit dans la perception holistique des ensembles et la gestion des rapports entre le corps et l’espace, il est capable de faire apparaître des motifs visuels et auditifs.

Le concept est donc un ensemble de signes à fonction apodictique (démonstrative) produit principalement par l’hémisphère gauche du cerveau humain, alors que l’image est un ensembles de signes à fonction apophantique (illustrative) produit principalement par l’hémisphère droit.

Les expériences de R.S.Sperry, J.E. Bogen, P.J.Vogel et M.S.Gazzaniga nous ont permis de distinguer les relations intra-hémisphériques et les relations inter-hémisphériques du cerveau humain. Chaque hémisphère connaît une activité interne qui reste étrangère à l’autre hémisphère et une activité où les deux hémisphères s’échangent des signes.

page suivante >>