La neurosémiotique

English

esthétique

L’usage des mythes dans les représentations artistiques est relié aux différents plaisirs visés par la pensée : le plaisir critique de la saisie rationelle, le plaisir érotique de la compassion pour son semblable, le plaisir antérotique de l’abandon à l’autre adoré ou le plaisir panique de la négation de son identité ou de son centre de gravité.

La pensée se sert donc de l’art pour inciter l’âme à se déplacer (faire des mouvements) vers les états qui lui procurent ces plaisirs.

exemples : l’idéalisme rationaliste de Descartes, le Bach des fugues

exemples : l’idéalisme métaphysique (Kant), Michel-Ange, Ingres, le Bach des chorals, Mozart

exemples : le réalisme morbide, Dada, le punk.

exemples : le réalisme naïf (Walt Disney), l’abstraction lyrique (Riopelle, Pollock), Picasso, jazz-blues

<< page précédente page suivante >>